14 mars 2010

Il y a transports et transports ...

Petite anecdote de boulot.

Pour mon boulot je suis amenée à pas mal me déplacer. Pour cela, je dois chaque année demander à mon administration la permission d'utiliser mon véhicule personnel et lui assurer que jamais au grand jamais, s'il venait à m'arriver d'avoir un accident au volant du dit véhicule et sur le chemin du travail, jamais au grand jamais il ne me viendrait à l'idée de demander une quelconque indemnisation auprès de mon cher employeur. D'ailleurs je me dois d'assurer par mes propres moyens le véhicule en question, vérifier que mon assurance accepte bien, elle, que je l'utilise à des fins professionnelles et en fournir l'attestation.

Bon, le véhicule est une chose, alimenter en énergie fossile et coûteuse l'engin en est une autre. L'administration considère que tant que je reste dans les limites de la ville où se situe mon poste administratif, elle ne se sent pas du tout dans l'obligation de participer à l'alimentation énergétique de la bestiole. Pourtant je fais plus de 15 km par jour à circuler d'un lieu de travail à l'autre. Si je dois sortir de la commune, l'administration  m'a octroyé dans son infinie mansuétude qui n'a d'égale que son infinie pingrerie vis à vis des petits, une somme forfaitaire annuelle dont le montant ne couvre que les frais de déplacement des trois premiers mois de l'année.

Bon, jusqu'à présent il n'y a rien de nouveau sous le soleil.

Ce qui est nouveau, c'est le mode de demande de remboursement des kilomètres parcourus: au lieu de remplir un papier format A3 en double exemplaire à faire contresigner par notre supérieur hiérarchique, nous devons désormais nous connecter sur le site d'un gestionnaire situé à des centaines de kilomètres, qui gère plusieurs départements, et qui n'est malheureusement pas opérationnel.

On nous a fourni une notice explicative concernant la marche à suivre pour se connecter à ce site: 20 pages. Avant même de pouvoir accéder au site, il nous faut créer "un ordre de mission permanent", mais bien sûr sur un autre site, et par le biais de codes qui nous ont été fournis il y a plusieurs années et que j'ai bien entendu oubliés depuis le temps...

J'ai essayé vendredi dernier de créer ordre de mission et état des frais de déplacement; impossible. Je n'y pige rien, je m'énerve et je trouve que j'y perds un temps fou.

Alors j'ai laissé un petit mail à mon supérieur hiérarchique. C'est marrant comme on se lâche plus facilement sur la toile, alors que par courrier papier, toute lettre doit commencer par les mots: "j'ai l'honneur de solliciter de votre haute bienveillance..."

Bref, dans mon petit courriel je lui expliquais que je me sentais tout à fait incompétente pour remplir les tâches administratives nouvelles demandées, un peu comme à ces nouvelles caisses de super marché en libre service je mets deux fois plus de temps à enregistrer mes achats qu'une vraie caissière qualifiée et formée. Alors, devant ce nouveau tournant crucial que prend ma carrière au sein de l'éducation nationale, je lui ai demandé si je pouvais bénéficier d'un stage de formation en bureautique, et s'il pouvait m'indiquer sur quel site m'inscrire.

Franchement, et pour rester polie, j'ai l'impression de me faire en... et d'avoir en plus à dire merci!

Moi, si je me fais en... je veux bien dire merci, mais alors ce sera à un amoureux dont je serai très amoureuse et au cours de transports qui n'auront rien à voir avec ceux pour lesquels mon administration rechigne tellement à me verser de chiches émoluments.

Posté par pierreline à 00:12 - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Il y a transports et transports ...

    Tu me fais rire. Mais je comprends ton agacement.
    Fallait rester dans l'Oise et être brigade. Aucun souci avec les indemnités forfaitaires et c'est ce qui motive mon choix, avec l'envie de bouger.

    Posté par Berthoise, 14 mars 2010 à 07:54 | | Répondre
  • Ma Berthe, tu me démoralises à être déjà debout un dimanche à 7 heures du mat. Je sais, tes rythmes circadiens ne sont pas les miens... Mais tout de même! Bon, as-tu déjà voté à c't'heure? En fait je t'envie, le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, c'est bien connu! bises

    Posté par pierreline, 14 mars 2010 à 10:46 | | Répondre
  • Ici comme ailleurs (étonnant non?), les indemnités de déplacement et autres frais professionnels se réduisent de plus en plus (je ne suis pas concernée parce que j'ai un poste fixe mais j'ai des copines qui le sont).
    Les gens qui pourraient bénéficier de ces indemnités (les psychologues comme toi surtout) ont intérêt d'être sacrément motivés pour les obtenir. Ils sont également obligés de remplir des tableaux incompréhensibles (de vrais oeuvres d'art de la mouvance absurdosurréaliste) téléchargeables sur des sites en travaux où il est impossible de se connecter.
    Un vrai bonheur, une pure arnaque.

    PS: C'est vrai qu'elle a l'air vachement lève-tôt Berthoise.

    Posté par Muriel, 14 mars 2010 à 11:57 | | Répondre
  • Je fais 110 km aller-retour pour mon boulot actuel, et cela a toujours été ainsi...par quel châtiment de karma , je ne sais, mais ma ferme se trouve à 55 km de chacune des trois villes où j'ai pu travailler. Inutile de noter que ce n'est pas remboursé.

    Crois-moi, si je pouvais prendre un transport public, je le ferais. Je serais ravie de pouvoir lire ou somnoler ou je ne sais quoi encore en me rendant au boulot.

    Cela dit, si tu pouvais réussir à bannir la bureaucratie, tu serais une héroïne mondiale.

    Jusqu'alors, reste la nôtre, d'accord ?

    Posté par joye, 14 mars 2010 à 15:51 | | Répondre
  • J'adore ta conclusion...
    Bon courage pour ce chemin de croix virtuel !!!!
    Des bises

    Posté par teb, 14 mars 2010 à 21:50 | | Répondre
  • ces sites sensés simplifier sont une horreur.
    on a l'impression "de payer la vaseline"
    je profite de ce comm pour crier bien haut : ne passez pas aux caisses sans caissières(il est interdit d'appeler au boycott)vous détruisez des emplois !
    je manque de temps pour comm plus loin ton article
    courage ! mets en panne ta voiture !

    Posté par zigmund, 15 mars 2010 à 08:17 | | Répondre
  • Tapez 3 puis dièse et dites "Ouiiiii"

    Bouduuuuu c'est que dans ma province reculée on n'en a pas des caisses sans caissières! Eh ben non!

    Dans le genre "Bienvenue dans un monde accueillant", il y a aussi les très très répandues boîtes vocales qui débitent une kyrielle d'infos dont on n'a strictement rien à faire et qui sont une vraie plaie.

    Posté par Muriel, 15 mars 2010 à 19:50 | | Répondre
  • Ah j'adore ta conclusion.

    Posté par Aude, 16 mars 2010 à 11:07 | | Répondre
Nouveau commentaire