04 mars 2010

"Je passe silencieusement chez vous, parfois."

"Je passe souvent silencieusement chez toi"

J'adore cette expression et la réalité qu'elle décrit:

"Chez toi" C'est formidable ce que ça permet les blogs, on peut s'inviter chez les gens, on ne dérange jamais, on n'a pas à se justifier, à donner son nom, une raison. Juste une flânerie. Et on part quand on veut, si on veut dès qu'on veut. Pas de politesse imposée, de temps minimum, d'hypocrisie nécessaire pour trouver une bonne raison à sa présence, son absence, son départ ou son séjour prolongé. Cette liberté tranquille est vraiment reposante.

"Silencieusement": Parce que parfois ça repose de ne rien dire quand on n'a rien à dire, ou quand on ne peut pas (encore) dire. Il m'arrive de lire des textes et de ne les commenter que plusieurs jours après.

Je trouve que naviguer sur un blog c'est un peu adopter l'attitude des chats, ils sont un peu sans gène, je le reconnais, mais ils sont assez délicats pour ne rien casser (ou très peu) tout en furetant partout où ça leur chante. Bien sûr, certains sont un peu voleurs, et goûtent aux mets que l'on n'a pas mis sous clé, mais dans un blog, on donne à goûter, n'est-ce pas ? Et on donne aussi à partager.

Ecrire à quelqu'un "je passe souvent silencieusement chez toi", c'est délicat comme le parfum que l'on retrouve d'un ami après son passage, c'est aussi lui dire, pas besoin toujours de mots entre nous, ni même de traces tangibles, comme le souvenir d'un sourire qui éclairerait la maison à notre retour... Je te suis de loin en loin, mes pensées t'accompagnent, et tu le sais.

Moi aussi je passe parfois silencieusement chez vous, silencieusement et amicalement. Souvent je vous laisse un petit mot, pas toujours, et j'aime aussi quand vous en laissez chez moi bien sûr, mais c'est bien aussi de ne pas y être obligé.

A bientôt

PS : Merci à Zig à qui j'ai emprunté cette expression qu'il destinait à Mme de K. je crois.

Posté par pierreline à 20:23 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur "Je passe silencieusement chez vous, parfois."

    Moi aussi j'aime l'expression. C'est comme passer devant une maison que l'on connait. Parfois, on peut juste regarder dans le jardin si les fleurs sont sorties, si les plantes ont poussé, ce qui a changé, et puis repartir sans même avoir sonné.

    Posté par valerie, 04 mars 2010 à 21:48 | | Répondre
  • Oui, parfois ça fait du bien de passer silencieusement, sans se croire obligé de laisser un commentaire...

    Posté par Coumarine, 04 mars 2010 à 22:43 | | Répondre
  • Posté par Berthoise, 05 mars 2010 à 05:27 | | Répondre
  • coucou pierreline !

    Posté par zigmund, 05 mars 2010 à 21:08 | | Répondre
  • Et parfois ce silence est assourdissant...

    Posté par recto verso, 10 mars 2010 à 09:30 | | Répondre
Nouveau commentaire